La license d’Optique Professionnelle

Le métier d’opticien exige aujourd’hui un niveau technique de plus en plus élevé, d’où le fait que le BTS Opticien Lunetier semble de moins en moins adapté à cette évolution.

La licence d’Optique Professionnelle vient revaloriser ce BTS, en assurant la complémentarité entre les trois métiers liés à la vision : opticien, orthopiste et ophtalmologiste.
licence-optique-professionnelle

Le niveau requis pour accéder à la formation

La formation pour l’obtention du diplôme de licence d’Optique Professionnelle s’adresse principalement aux titulaires du BTS d’opticien lunetier, ceci en raison de l’enseignement qui nécessite des connaissances préalablement acquises. Mais elle peut aussi être accessible aux titulaires d’un DU en optique physiologique et optométrie, ou d’un DU d’optométrie et de contactologie. Des systèmes d’équivalences sont possibles, et les candidats seront sélectionnés en fonction de leur parcours antérieur, et selon des critères qui peuvent être différents d’une université à l’autre.

Un défi à l’internationalisation du secteur

La licence d’optique professionnelle garantit à son titulaire un niveau de savoir qui lui servira à faire face à l’évolution de son secteur d’activité, que ce soit en terme de compétence, de la qualité de sa prestation auprès du public, mais surtout à l’extension de son activité.
En effet ce diplôme fait bénéficier à son titulaire d’une reconnaissance au niveau européen, selon les directives européennes qui concernent les formations professionnelles d’une durée de 3 ans et plus, ce qui lui permet d’exercer dans n’importe quel pays de la Communauté Européenne.

Des compétences multiples et recherchées

Actuellement, la formation en vue de l’obtention du diplôme de licence d’optique professionnelle est proposée au sein de trois universités :

— l’Université d’Aix-Marseille III,
— l’Université Paris-Sud XI,
— l’Université de Saint-Étienne.

À l’issue de la formation, le titulaire du diplôme pourra assurer, outre la complémentarité entre les différents métiers de la vision, la prise en charge des mesures de l’acuité visuelle et de la réfraction, ainsi que l’adaptation des lentilles cornéennes.

Des compétences complémentaires liées à l’exercice de la fonction ont aussi une part non négligeable durant la formation, comme les sciences de la communication, les sciences de gestion et comptabilité, ainsi que la déontologie et la législation qui régit le métier. Le coût de la formation varie d’une université à une autre, et est différent selon que les études du candidat sont financées par un employeur, ou pas. L’étudiant qui en auto-financement paye moins cher.

Des débouchés intéressants

Ce diplôme est très recherché sur le marché de l’emploi et parfois les offres d’embauche sont supérieures au nombre de diplômés disponibles. La formation des étudiants salariés est souvent financée en totalité par l’entreprise.

Les débouchés pour les titulaires du diplôme sont divers : la plupart sont destinés à travailler comme optométristes chez des opticiens lunetiers, ou sont embauchés dans des cabinets d’ophtalmologie. D’autres investissent le domaine de l’enseignement dans les écoles qui préparent au BTS d’opticien lunetier. Une part non négligeable intègre de grandes entreprises de fabrication ou d’équipementiers en optique. Enfin, une partie continue leurs études vers le master professionnel en sciences de la vision, et par la suite vers le doctorat en sciences de la vision.

Poursuivre en licence est la voie conseillée au titulaire du BTS opticien lunetier. L’âge d’or de ce BTS semble révolu. Certes le marché de l’emploi de l’opticien est loin d’être saturé, mais le BTS est de moins en moins valorisé, car son titulaire est de plus en plus orienté vers la vente. De plus le cours salarial est en baisse. La licence professionnelle semble plus que jamais se poser en solution pour pallier à tous ces défis.

2 Responses to “La license d’Optique Professionnelle”

Read below or add a comment...

  1. mimi says:

    J’aurais mis la Licence de Paris Sud, en première position, et loin loin devant les autres licences…
    il suffit de demander autour de soi la réputation des licence. Je suis tombee par hasard sur cette page, ou la ministre de l’enseignement superieur donne la position du gouvernement : il n’y a que Paris Sud qui propose une formation de bon niveau en optometrie : http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-16146QE.htm

  2. Clément Estelle says:

    Bonjour Stéphanie,
    je suis actuellement en 2 ème année bts opticien lunetier (formation en alternance). je voudrais savoir si avec le bts, on peut travailler dans une usine de fabrication de verres ?

Réagissez à cet article...

*