Etes vous fait pour le métier d’opticien lunetier ?

Le métier d’opticien-lunetier, comme la plupart des métiers, a ses spécificités. Bien qu’accessible à un assez large public, il existe néanmoins certains critères qu’il faut prendre en compte pour être sûr de réussir dans ce domaine.

Voyons ensemble les caractéristiques précises de ce diplôme et vérifions l’adéquation entre votre profil et les qualités requises pour exercer ce métier.

Une évidence : le diplôme

fait-pour-le-metierActuellement, le diplôme qui mène directement au métier d’opticien lunetier est le BTS optique-lunetterie. C’est le minimum de qualification qu’il faut posséder pour y accéder et exercer l’activité en étant autonome. Le titulaire du BTS peut prétendre à la gestion d’un magasin. La formation qui conduit au BTS est accessible aux bacheliers dans les séries S, STL et STI. Les autres devront passer par une classe préparatoire. Les professionnels ont aussi leur chance, à condition d’avoir déjà exercé au moins trois années dans le secteur. Il existe aussi un recrutement par sélection de dossier pour les étudiants en réorientation (généralement ils viennent des facs de science et de médecine). Pour ceux qui souhaitent poursuivre leurs études, le BTS OL peut mener à la licence professionnelle, ensuite au master en sciences de la vision, et jusqu’au doctorat de la même spécialité.

Les options qui vous attendent après les études

Généralement, deux choix s’offrent à un nouveau diplômé qui souhaite intégrer la vie active :

Se faire embaucher en entreprise

Un nombre non négligeable de nouveaux diplômés choisissent de commencer comme salarié. L’objectif étant d’accumuler quelques années d’expérience. Pour cela, ils peuvent soit travailler comme assistant auprès d’un opticien confirmé, soit postuler auprès de grandes enseignes, ou auprès d’entreprises de fabrication et de distribution. Un petit pourcentage de diplômés est intégré dans les services publics

S’installer à son propre compte

C’est l’objectif que se fixent la plupart des nouveaux venus dans le métier. Il s’agit d’une garantie d’autonomie, de liberté. Parfois même, c’est la principale motivation d’un étudiant qui choisit la filière. Mais cette option nécessite un apport financier assez conséquent, qui la plupart du temps n’est pas à la portée du nouveau diplômé.

Donc le parcours peut être plus ou moins aisé à accomplir, selon le profil de celui qui souhaite s’investir dans ce secteur. Cependant il existe des qualités et des compétences essentielles qui font un bon opticien.

Savoir se servir de ses mains : primordial

L’opticien lunetier est avant tout un technicien. Il doit faire preuve d’une grande minutie dans la manipulation des divers équipements et matériels qu’il utilise. En effet, la manipulation de la quasi-totalité de ces matériels demande beaucoup précision. Le futur technicien doit donc avoir une bonne aptitude aux travaux manuels, il aura à mesurer, polir, ajuster, monter, centrer, contrôler, etc.. Des actions qui nécessitent dextérité et soin.

Une bonne base dans les matières scientifiques

Les matières scientifiques constituent une part importante de la formation du technicien en optique. C’est la raison pour lesquelles les bacheliers des séries non scientifiques et non technologiques doivent passer par une classe préparatoire pour combler d’éventuelles lacunes. Cet enseignement scientifique approfondi est essentiel pour le futur technicien, dans la mesure où il aura à faire face, tout au long de sa carrière, à différentes évolutions technologiques, dont il ne doit pas être uniquement spectateur, mais acteur à part entière. En effet les innovations technologiques n’auront de raison d’être, si ce n’est la compétence des techniciens qui vont s’en servir.

L’aptitude aux travaux manuels et dans les matières scientifiques constitue des atouts majeurs que chaque candidat à la profession devrait obligatoirement posséder. Mais il existe aussi des qualités qui sont autant d’atouts, et qui lors de l’exercice du métier, peuvent faire toute la différence.

Savoir vendre

La formation de l’opticien comprend une grande partie de culture commerciale. Certes la matière est enseignée, mais certains étudiants peuvent avoir des prédispositions. Comme dit plus haut, la plupart des nouveaux diplômés ambitionnent d’ouvrir leur propre boutique d’optique. Et vendre constitue une autre paire de manche pour l’opticien. Depuis l’accueil du client, jusqu’à la façon de le convaincre d’acheter, tout est du ressort de l’opticien. Il ne s’agit pas toujours d’appliquer des techniques de vente, il faut aussi avoir un bon relationnel, savoir prendre contact avec un client de façon convivial, et si possible le plus naturellement possible. Et ceci n’est pas toujours évident pour tout le monde.

Bon gestionnaire

Le magasin de l’opticien lunetier est une entreprise à part entière. De ce fait il doit avoir les compétences nécessaires à la gestion de celui-ci. La culture d’entreprise fait partie de la formation de l’opticien. Cette partie de son activité est parfois minimisée par l’intéressé. Cependant, une bonne gestion est toujours garant de la sécurité dans les affaires. Il doit pour cela avoir de solides connaissances en comptabilité, mais aussi en ressources humaines. Le gérant peut embaucher un ou plusieurs assistants selon la taille de son entreprise.

Avoir du goût

L’esthétique est un critère majeur, sinon premier, sur lequel la majorité des clients d’un opticien ne transige pas. La place des lunettes et dérivés, en tant qu’accessoires de mode, ne cesse de prendre de l’ampleur. Les lunettes ne doivent pas seulement s’harmoniser avec la forme d’un visage, ou la couleur d’une peau, elles doivent aussi refléter la personnalité de l’individu, parfois même sa position sociale.

2 Responses to “Etes vous fait pour le métier d’opticien lunetier ?”

Read below or add a comment...

  1. Audrey says:

    Merci beaucoup pour ces différentes informations sur les qualités pour devenir opticien et également sur les possibilités offertes après.
    Je vais passé mon bac STI en fin d’année et je voudrais devenir opticienne. D’ailleurs ça ce dit une opticienne ? 😉
    J’ai fait quelques recherches sur le métier d’opticien lunetier avant de me décider et j’ai aussi fait un stage cet été dans un magasin d’optique.
    J’ai toujours été attiré par l’aspect technique et esthétique des lunettes. Je voudrais d’ailleurs me spécialiser pour être ensuite opticien visagiste. Je ne sais pas si’l y a des écoles pour ça.

    En tout cas merci pour votre blog qui regorge d’infos intéressante.

  2. Benterki Ali says:

    Merci Stéphanie d’avoir pris la peine de nous faire ce blog, sincèrement tu m’ as donné toute les informations dont j’avais besoin.
    Je vais commencer un BTS en alternance en septembre et si j’ai choisi l’optique, c’est pour ouvrir un magasin et disons que tu m’as conforté en apportant les réponse qui vont dans mon sens.
    Encore merci.

Réagissez à cet article...

*